Chaudière à charbon

Sommaire

La chaudière produit et distribue la chaleur voire l'eau chaude sanitaire. Au charbon, elle s'est modernisée pour offrir un bien meilleur rendement que ses ancêtres. On vous parle dans cet article de la chaudière à charbon, qui est d'ailleurs généralement considérée comme mixte puisqu'elle permet d'utiliser également des bûches de bois. Suivez le guide !

Chaudière charbon : les différents modèles

La chaudière brûle le charbon en produisant des fumées. Et ce sont ces fumées qui la réchauffent en passant dans l'échangeur où circule l'eau, afin qu'elle alimente ensuite le circuit de chauffage ou d'eau chaude.

À tirage naturel ou à combustion inversée

À tirage naturel, c'est la chaudière à charbon la plus classique. Le charbon est placé dans une chambre de combustion où toute la charge brûle simultanément. À combustion inversée, elle est constituée de deux chambres superposées.

La supérieure sert de réservoir à charbon (ou à bois), l'inférieure de chambre de combustion et de cendrier. L'apport d'air est ainsi optimisé, la régulation se fait soit par chaînette soit par un ventilateur. Si l'investissement est plus élevé, le rendement est meilleur.

Fonte ou acier

Plus lourde que celle en acier, la chaudière à charbon en fonte résiste bien à la corrosion. Son inertie convient bien aux combustibles solides comme le charbon ou le bois dont l'approvisionnement est difficile à réguler. L'acier, plus léger, monte plus rapidement en température.

Avantages et inconvénients de la chaudière à charbon

La chaudière à charbon offre un rendement (qui traduit le rapport entre l'énergie fournie et la chaleur restituée) de l'ordre de 80 % à plus de 90 % selon les modèles. Le charbon se consomme moins vite que le bois tout en ayant un pouvoir calorique plus élevé.

Mixte, le fait de n'avoir qu'un unique brûleur, contrairement aux autres appareils de chauffage mariant deux énergies, permet de ne pas en augmenter le coût, mais un basculement automatisé entre charbon et bois est par contre impossible. Il existe, cependant, des poêles à charbon qui acceptent aussi le bois.

Parmi les inconvénients, rappelons que le charbon n'est pas une énergie renouvelable mais fossile, et est en outre très polluant. Il émet également du monoxyde de carbone, un gaz invisible et particulièrement dangereux, qui implique à titre préventif une bonne ventilation de la pièce et l'installation vivement recommandée d'un détecteur. La combustion du charbon engendre des poussières noires qui peuvent salir votre intérieur.

À noter : la combustion du fioul, du gaz ou encore du pétrole est aussi émettrice de monoxyde de carbone.

Chaudière charbon : bien choisir son combustible

Classement du charbon selon 4 facteurs

Il existe plusieurs types de charbon, classés en fonction de 4 grands facteurs :

  • Les matières volatiles, c'est-à-dire les gaz dégagés lors de la combustion du charbon entre 900 et 1 000 °C. Moins la teneur en matières volatiles est importante, plus le charbon est performant ;
  • L'humidité : moins son taux est élevé, plus le pouvoir calorique du charbon est important ;
  • Les cendres : plus le pourcentage de cendres est important, plus elles font obstacles à la circulation de l'air et plus il faudra les évacuer fréquemment ;
  • Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) : il s'agit du nombre de calories disponibles pour le chauffage après vaporisation de l'humidité du charbon.

Lire l'article

Les grands types de charbon

Plusieurs grands types de charbon sont utilisés en combustible de chaudière.

  • Les anthracites, qui sont très riches en carbone, mais de faible teneur en matières volatiles (moins de 10 %), ce qui en fait le charbon le plus dur et au pouvoir calorique le plus élevé.
  • Les agglomérés ou boulets sont fabriqués à partir de fines particules d'anthracite pressées avec un liant.
  • Les flambants, également appelés charbon vapeur, ont une teneur en matières volatiles d'environ 30 % mais brûlent en donnant de grandes flammes. Ils sont plus abondants et donc moins onéreux.

Vous pourrez également opter pour de la lignite à forte teneur en matières volatiles et d'un PCI relativement faible.

Prix et points de vente de la chaudière à charbon

Le prix d'une chaudière à charbon dépend de sa taille, de sa puissance, du type de chaudière et du fabricant.

Comptez de 2 000 € à 6 000 € environ selon les modèles. Quant à sa pose, elle vous reviendra entre 500 et 2 000 €.

Bon à savoir : les personnes qui remplacent une chaudière au charbon par un système de chauffage plus performant peuvent bénéficier d'une prime à la conversion dans le cadre du dispositif des certificats économie d'énergie (CEE). La prime peut atteindre 4 000 € pour les ménages modestes ou 2 500 € pour les autres ménages (arrêté du 31 décembre 2018).

Ces pros peuvent vous aider