Chaudière mixte bois-fioul

Sommaire

Les chaudières polycombustibles de type mixtes bois/fioul ont la particularité d’utiliser, à la demande ou de façon automatique, les bûches de bois ou le fioul domestique.

Fonctionnement d'une chaudière mixte bois fioul

La chaudière mixte bois/fioul garantit un haut rendement, supérieur à 90 %, dans chacune des énergies. Elle se compose :

  • d’une chaudière monobloc à deux corps de chauffe juxtaposés ou superposés : le foyer supérieur est dédié aux bûches et l'inférieur est équipé du brûleur à fioul ;
  • d’un tableau de bord commun ;
  • d’une évacuation commune des fumées ;
  • d’un dispositif de gestion, automatique et manuel, des changements de combustibles.

En conclusion, la chaudière mixte pellets/ fioul présente un bilan d’exploitation particulièrement séduisant sur le plan financier, mais plus mitigé sur celui du confort et peu glorieux au niveau écologique.

Elle est mieux adaptée à la modernisation d’une installation en milieu rural. Le remplacement d’une vieille chaudière à fioul évite l’investissement dans une cuve de stockage et en canalisations de combustible.

Avantages de la chaudière mixte bois fioul

Le bois,énergie renouvelable sans conséquence sur l’effet de serre, est présent en grande quantité sur tout notre territoire. En bûches, il constitue le combustible traditionnel, le moins onéreux de tous les combustibles. 

Le fioul est quant à lui un combustible souple, pratique, performant et facile à approvisionner. C’est en outre un mode chauffage familier, largement répandu dans l’habitat ancien.

Ces deux énergies sont parfaitement complémentaires et apportent, associées, tout le confort qu’une habitation moderne est en droit d’attendre, tant pour le chauffage que pour la production d’eau chaude sanitaire.

La chaudière mixte bois /fioul s’emploie indifféremment :

  • pour la rénovation de bâtiments anciens ;
  • en remplacement de chaudières de toute nature ;
  • plus rarement, pour les constructions neuves ou récentes.

Bon à savoir : utilisant une énergie renouvelable (la biomasse), la chaudière bois/fioul est autorisée pour le chauffage des habitations neuves soumises à la réglementation thermique RT 2012.

Inconvénients de la chaudière mixte bois fioul

Inconvénients du fioul

Le fioul présente des inconvénients non négligeables :

  • Le fioul domestique est polluant et contribue largement aux dégradations climatiques provoquées par l’effet de serre (dioxyde de carbone) et les pluies acides (dioxyde de soufre, acide sulfurique).
  • Cuve de stockage de 1 000 à 2 000 litres obligatoire.
  • Application de la Contribution climat énergie (CCE) sur le fioul domestique.
  • Les prix extrêmement instables fluctuent avec le cours du marché mondial et la parité euros/dollars.

Inconvénients des bûches de bois

Les bûches de bois libèrent dans l’atmosphère plus de 100 substances néfastes à la qualité de l’air, dont d’énormes quantités de particules fines et très fines. L'âge, l'entretien du matériel et la qualité du bois sont déterminants pour réduire ces fâcheux phénomènes. Il est étonnant de constater qu’une chaudière à bûches ancienne, brûlant du bois vert, pollue autant que 200 générateurs à pellets !

À noter : dans les grandes agglomérations, ce mode chauffage est interdit.

Le bois, par ailleurs, oblige, à de nombreuses manipulations, a besoin d’une chaufferie indépendante de surface importante et condamne de grands volumes de stockage (de 4 à 15 m3 pour une année de chauffe).

Tarifs d'une chaudière mixte bois/fioul

Le prix des chaudières mixtes bois/fioul est fonction de la puissance, du matériau, du type de fabrication et de la marque :

  • À partir de 4 000 € pour une chaudière 20 à 30 kW, sans production d’eau chaude sanitaire. 
  • Jusqu'à 15 000 € pour une chaudière de grande puissance à production d’eau chaude sanitaire par accumulation.

L'investissement de départ, plus conséquent que pour un générateur fioul ou gaz seul, peut être amorti entre 5 et 7 années de chauffe.

À noter : les foyers qui remplacent une chaudière au fioul par un système de chauffage plus performant peuvent bénéficier d'une prime à la conversion allant jusqu'à 5 000 € dans le cadre de la charte « Coup de pouce Chauffage » du dispositif des certificats économie d'énergie (CEE). Le niveau des bonifications pour le remplacement d'une chaudière au fioul a été modifié par un arrêté du 22 octobre 2022 avec une aide supplémentaire pouvant aller jusqu'à 1 500 € (« Coup de boost fioul ») pour les travaux engagés jusqu'au 30 juin 2023 et achevés au plus tard le 31 décembre 2023. La prime est accordée pour les travaux engagés au plus tard le 31 décembre 2025 et achevés au plus tard le 31 décembre 2026.

Bon à savoir : si ce remplacement entre dans le cadre d'une rénovation globale, les ménages peuvent bénéficier d'une prime « Coup de pouce Rénovation performante d'une maison individuelle », mise en place par un arrêté du 8 octobre 2020 et modifiée par un arrêté du 11 mars 2021 puis par un arrêté du 10 décembre 2021. Elle concerne les travaux engagés jusqu'au 31 décembre 2025 et achevés au plus tard le 31 décembre 2026. Le montant de l'aide est compris entre 200 €/MWh/an économisés et 350 €/MWh/an économisés en fonction des travaux réalisés et des ressources des ménages.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider